Stop au bétonnage !

nous voulons un éco-parc sur le site des Carrières de l’Ouest

Nous, collectif de citoyens de Gagny, du Raincy et de Villemomble, sommes opposés au projet de réhabilitation des Carrières de l’Ouest à Gagny, dites Carrières Marto, par la construction d’une zone urbaine comprenant 2000 logements et un supermarché après avoir rasé et défriché les 14ha du site.

Grâce à ce site web, nous souhaitons partager toute la connaissance que nous avons de ce dossier et promouvoir les projets alternatifs dans l’intérêt général des habitants actuels du secteur qui seront directement impactés par les conséquences d’une telle implantation.

En premier lieu, nous nous interrogeons sur les véritables raisons qui sous-tendent le projet. Pourquoi une telle urgence à sécuriser une vingtaine de maisons qui jouxtent les Carrières alors qu’elles sont en place, sans aucun désordre, depuis plus d’un siècle pour certaines ? Pourquoi, la société Marto Finances n’a-t-elle jamais été inquiétée alors qu’elle a fait l’objet de plusieurs arrêtés préfectoraux l’enjoignant de tenir ses engagements de comblement des carrières dans le respect de la convention établie avec l’Inspection Générale des Carrières et sans polluer les sols ? Pourquoi cette même société Marto Finances est-elle autorisée, aujourd’hui, à proposer un projet d’aménagement qui l’exonère de toutes ses responsabilités.

Par ailleurs, nous considérons que la commune de Gagny et l’établissement public territorial Grand Paris Grand Est auraient dû faire preuve d’une toute autre ambition en promouvant des projets de sauvegarde et de maintien de la biodiversité faunistique et floristique en place.

Nous considérons qu’en l’état, le projet proposé par la société d’aménagement SAS Gabinienne d’Aménagement sacrifie l’intérêt général au profit de l’intérêt des promoteurs. A l’heure des politiques de la ville portées sur la réintégration des espaces verts en zone urbaine pour le bien-être de tous, ce projet propose de réitérer les erreurs commises en Seine Saint Denis durant tout le XXemesiècle.

Nous, collectif de citoyens affirmons que nous ne laisserons pas faire ce projet d’un autre temps, nous voulons que l’intérêt général soit rétabli et pas manipulé via la Procédure Intégrée au Logement (PIL), nous souhaitons une sauvegarde réelle des espaces verts et une vraie concertation avec des projets alternatifs.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Mille fois oui pour un parc où la végétation, les insectes se développent librement, à l’image de celui de Neuilly-Plaisance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *